Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Luc Chatain Sommelier Conseil
Dates de dégustation, évènements...

Carafage d’un vin

Avant de vous lancer dans le carafage d’un vin, posez-vous la question:
Est-ce que ce vin en a besoin ?

Le but du carafage est d’améliorer les qualités aromatiques et gustatives d’un vin grâce au contact avec l’air ambiant (oxygène).

Conseil et astuce:

Quelques heures avant votre dégustation ou votre repas, versez dans un verre 2 à 3 cl de vin, sentez et goûtez les, sur une durée de 3/4 H, pour cela, tous les 1/4H, redégustez une gorgée de vin.

Si l’évolution des odeurs et l’équilibre gustatif du vin sont meilleurs, carafez le vin. Si l’aération n’apporte rien, servez directement le vin dans le verre pour la dégustation.

Chaque bouteille de vin est unique, pour ma part, je préfère servir le vin directement dans le verre et profiter pleinement de sa gamme aromatique, en sachant qu’il va évoluer, car dans le verre il est aussi en contact avec l’air ambiant (oxygène).

Décantage d’un vin = Décantation + Carafage

Le décantage consiste à séparer le vin âgé de son dépôt (matières colorantes et/ou tanins) présent dans la bouteille.

Pour cela, 24 h avant votre dégustation, mettez votre bouteille à la verticale, ce qui va permettre au dépôt de tomber au fond. ( Décantation )

Le jour de la dégustation, évitez tout mouvement brusque pour déboucher votre bouteille. Avant de décanter, vérifiez si l’aération est bénéfique ou non comme mentionné ci-dessus.

Si l’aération est favorable au vin, décantez le en le transvasant délicatement dans la carafe, devant une source lumineuse, de manière à bien voir le dépôt arriver au niveau du col /épaule de la bouteille, et l’empêcher de se répandre dans la carafe.

Si l’aération est défavorable au vin (oxydation rapide), pas de carafage, utilisez alors un panier verseur, et servez délicatement le vin, de façon à ne pas remettre le dépôt en suspension.

Le dépôt restant peut être utilisé pour confectionner des sauces.

Préférez sacrifier 3cl de vin, plutôt que la totalité de la bouteille, en testant la résistance à l’oxydation de votre vin.